Le compost

Le compostage est un procédé biologique durant lequel les déchets organiques sont dégradés pour être transformés en terreau riche en éléments nutritifs. Son objectif est de réduire les déchets verts et de produire un substrat dans lequel les végétaux du jardin viendront puiser les minéraux dont ils ont besoin.

Le compost est un procédé humain qui tente d’imiter l’humus naturel. Tous les deux ont la capacité de retenir l’eau et les nutriments. Ils ont tous deux besoin d’oxygène et d’humidité pour provoquer la dégradation.

Le compost est l’élément pivot de l’alimentation durable, entre la fourche et la fourchette. Il va permettre le transfert des nutriments. On le retrouve dans la composition supérieure de la butte.

Les matières compostables

En permaculture, la notion de déchet n’existe pas à proprement parler, car tout est ressource. En cuisine on sépare les parures des déchets : les parures de légumes servent à d’éventuels potages ou purées, alors que les déchets verts vont au compost.

Je vous joins ici la liste non exhaustive des matières compostables :

MATIÈRES COMPOSTABILITÉ REMARQUES
Déchets de légumes Super  
Thé, café et filtres Super
 
Mauvaises herbes Super Si en graine, laisser dans l’eau durant un jour
Taille de haies fraîches Super Couper les tiges
Bois de tailles broyée Super Couper max à 3 cm
Feuilles sèches Super  
Tonte herbe fraîche Super  Mélanger avec matières structurantes
Graines Super  
Racines Super  
 Eau de cuisson des légumes  Super  Après refroidissement
Paille et foin sec Bon Mouiller la paille
Papier, journaux, cartons Bon Éviter les papiers colorés et plastifiés
Coquilles d’œufs Bon Écraser avant incorporation
Mouchoir et essuie-tout Bon Mouiller
Pelures d’agrumes Bon
Détailler en petits morceaux – traités au biphényl
Plantes d’appartement Bon
Couper les tiges, pas de plantes malade
Fleurs fanées Bon
Couper les tiges
Sciures et copeaux
Bon
Éviter l’agglomération qui asphyxie
Céréales et pain
Bon  
Pâtes alimentaires Bon  
Mollusques et coquilles Bon  
 
Coquilles de noix Difficile Écraser et trempées dans l’eau
Cendre de bois Difficile Apporte de la chaux
 
Huiles alimentaires Possible Imbiber un carton
Os Possible Broyer
 
Pomme de terre Mauvais Contient de l’anti-germinatif
 
Mégots de cigarettes Inacceptable  
Sac d’aspirateur et contenu Inacceptable  

 

Le bac à compost DIY

Il existe différents modèles de bacs à compost. J’ai opté pour un double silo qui permet de basculer aisément les matières organiques d’un espace à l’autre en fin de saison. il est composé de 5 palettes de bois assemblées les unes aux autres et surélevées légèrement du sol pour éviter le pourrissement des planches. Le démontage de deux palettes supplémentaires m’ont permis de récupérer des planches pour la réalisation des façades avants démontables.

Installé dans le fond du jardin, il est facile d’accès tant de la cuisine que du potager ou du jardin.

 

Premier silo – décomposition

Le premier silo est l’espace d’entassement des matières compostables. C’est là que commence leur dégradation. La décomposition des matières organiques fraiches sous l’action de bactéries et champignons va entrainer une augmentation de la température, entre 40 et 70°C.

Cette dégradation entraine une diminution de la masse du compost dû à la minéralisation1 de la matière organique en CO2 et à l’évaporation de l’eau.

 

1– La minéralisation est la décomposition des matières organiques en matières inorganiques (comme le CO2) à nouveau utilisables par les végétaux.

Second silo – maturation

Une fois que le premier silo est rempli, on envisage de le transférer dans le second silo. Pour ce faire, on vide le second silo du compost maturé de l’année précédente qu’il contient avant d’y basculer la matière en décomposition. Dans cet espace, le compost entame sa phase de maturation. La température diminue durant ce murissement et finit par se stabiliser au niveau de la température ambiante. Peu à peu, l’humus se crée.

Il n’y a pas de transition marquée entre chacune des phases. Il s’agit d’une évolution continue et naturelle. Les organismes responsables de la dégradation, mésophiles1 et thermophiles2, se succèdent suivant la variation des températures du compost.

1 – les organismes mésophiles vivent dans un milieu dont les températures avoisinent les 20 à 40°C

2 – Les organismes thermophiles vivent dans des milieux à température élevée, entre 50 et 70°C

Transfert

Démontage de la façade avant du premier silo et montage progressif de la façade avant de second silo durant le transfert du compost.