La différenciation

La différenciation c’est l’ajustement des pratiques pédagogiques qui prend en compte les particularités des individus du groupe.

Pratiques

Pourquoi faire une différence entre les gens ?

La différenciation, lorsqu’elle permet d’ajuster les pratiques et l’environnement pédagogiques, tient compte des prédispositions particulières de chaque acteur de l’apprentissage. Elle vise à modifier nos pratiques pédagogiques afin d’améliorer la réussite de l’élève. Elle rompt avec la pédagogie frontale. Il s’agit de mettre en place une organisation du travail et des dispositifs qui placent régulièrement chacun dans une situation optimale Philippe Perrenoud.  Elle est pédagogiquement indispensable et une réalité de terrain incontournable au sein des classes hétérogènes. Elle tient de nos Moyens Didactiques et du regard posé sur l’élève autant que sur le travail collaboratif.

C’est un ensemble d’outils destiné à gérer et réduire les écarts entre ceux qui s’élèvent. 

Bruxelles, Belgique. Échange avec Pascal Duquenne lors de l'enterrement de mon Oncle Émil Heinzelmann

Profilage

Qui sont ces gens que nous pouvons différencier ?

La première démarche est liée à la découverte du public cible. Il s’agit de faire connaissance avec les apprenants et de se faire connaitre d’eux. Le profilage est, ici, à prendre dans le sens d’observation du groupe, de ses membres et des interactions entre eux.

Pour se faire, il est important d’envisager plusieurs pistes :

  • Observer les membres du groupe : Le verbal, le non verbal et le paraverbal de chacun. Les attitudes, les capacités et les difficultés.
  • Analyser les interactions dans le groupe : les conflits sociaux et cognitifs, les leadeurships, les regroupements et les affinités.
  • Comprendre les Intelligences Multiples des apprenants : Mettre le groupe dans diverses tâches permettant d’observer les réactions et les Multiples Intelligences déployées. Faire passer le test à chacun.
  • Collecter les informations environnementales : S’informer sur la situation familiale et sociale des apprenants, leurs environnements et leurs parcours scolaires.
  • Comprendre les mécanismes de leurs réactions : De manière plus holistique, s’intéresser aux récurrences et à ce qui anime (signes astrologiques, …) les apprenants. Comprendre la manière dont ils gèrent leurs émotions.
  • S’intéresser à l’image renvoyée des apprenants : Voir ce qu’ils publient sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, Snapchat, Pinterest, …), comment ils évoluent dans leur milieux sociaux.
  • Identifier leurs manières d’apprendre : Comprendre leurs Stratégies d’Apprentissage, identifier les Moyens Didactiques idéaux.
Ne me parles pas. Je veux être avec toi.
Ecole Autrement - Chanel experiment

Cap et handicap

En quoi la différenciation permet-elle de gérer le handicap sans handicaper davantage ?

Hand in cap, dans le XVIe siècle britannique, était un jeu qui consiste à échanger des biens avec un malvoyant dont la valeur était contrôlée par un arbitre qui assurait l’égalité des chances entre les joueurs.

La différenciation est à prendre comme la réalité des jeux de compétition dans lequel on progresse d’autant mieux qu’on autorise à régresser Bruno Bettelheim. La recherche de l’égalité des chances au départ est si manifestement le principe essentiel de la rivalité qu’on les rétablit par un « handicap » entre des joueurs de classe différente. C’est-à-dire qu’à l’intérieur de l’égalité des chances d’abord établie, on ménage une inégalité seconde, proportionnelle à la force relative supposée des participants Roger Caillois.

Ne me parles pas. Je veux être avec toi.

C’est sur la ligne de départ de la compétition pédagogique, à l’intérieur du groupe classe, que l’enseignant peut rétablir l’égalité des chances de réussite :

  • En supprimant d’abord l’esprit de compétition pour la remplacer par une gestion de l’erreur comme possibilité de progresser. À savoir que ceux qui s’en sorte sont ceux qui s’adaptent le mieux aux changements Charles Darwin.
  • En favorisant l’écoute active Carl Roger comme outil qui permet de comprendre véritablement l’Autre dans la mesure ou le moi, devant autrui, est infiniment responsable Emmanuel Levinas.
  • En investiguant au niveau des conditions d’apprentissage et des outils pédagogiques qui permettent la conduite d’un apprentissage où l’élève-enseignant à toute sa place.
  • En établissant des ponts libres qui permettent de travailler en interdisciplinarité.
  • En permettant à chaque acteur, au cœur d’un travail de codéveloppement, d’user de ses propres compétences afin d’équilibrer un apprentissage bienveillant au cœur d’une pédagogie délibérée. Car l’homme est un pont, non une fin Friedrich Nietzsche .

Nous ne pouvons définir quiconque comme la somme de ses actes ou de ses incapacités. Le handicap ne délimite personne, il est le retrait qui permet à chacun de développer ses capacités en toute égalité.

J-Luc Carels

Ne me parles pas. Je veux être avec toi.

1 Commentaire

  1. merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.